> Fiches travaux

Fiches travaux

Isolation

Combles et toiture

Sachant que 20 à 35 % de la chaleur s’échappe par le toit et les combles, il est indispensable de les isoler avec soin. C’est en effet le poste de déperdition de chaleur le plus important de la maison.
Deux facteurs permettent d’expliquer ce phénomène :

  • La chaleur monte et le toit est la dernière barrière avant l’extérieur ;
  • Le toit est la partie de votre habitation la plus exposée aux variations climatiques.

En privilégiant une isolation de qualité pour vos combles et votre toiture, vos besoins en termes de chauffage l’hiver et de climatisation l’été, seront considérablement réduits et par conséquent, les économies d’énergie engendrées seront particulièrement importantes.
La technique de pose de l’isolant varie en fonction de l’aménagement des combles :

  • Combles aménagés : isolation au-dessus des chevrons ;
  • Combles aménageables : isolation entre les chevrons ;
  • Combles perdus : isolation du plancher des combles

Murs

20 à 25% de la chaleur d’une habitation s’échappe par les murs, il s’agit donc de la deuxième source de déperdition énergétique après la toiture. Améliorez les performances énergétiques de votre habitation et économisez jusqu’à 25% d’économies d’énergie grâce à une isolation de qualité.
Isolez en priorité les façades nord et ouest qui sont davantage exposées aux intempéries et au froid. L’isolation des murs par l’extérieur est plus performante que celle par l’intérieur, mais également plus coûteuse.
Lorsque les murs ne sont pas isolés, les pertes de chaleur ont lieu sur l’ensemble de la surface des murs, dans le cas de murs isolés, elles se localiseront au niveau des ponts thermiques (jonction entre deux surfaces : plancher et mur, mur et toiture).

Plancher

Le plancher laisse s’échapper 7 à 10%* de la chaleur d’une habitation.
Le revêtement des sols constitue déjà un isolant, mais des solutions plus efficaces existent selon que votre sol a été construit au-dessus :

  • d’un local non chauffé
  • d’un vide sanitaire
  • d’un terre-plein

Fenêtres / porte-fenêtres

Les fenêtres provoquent 10 à 15% de déperdition de chaleur d’une habitation. L’installation de fenêtres et portes-fenêtres isolantes réduira significativement les déperditions de chaleur provoquées par des fenêtres vétustes et contribuera à l’amélioration de l’efficacité énergétique de votre habitation tout en améliorant les aspects esthétique et acoustique.

Je simule ma primeJe m'inscris

Energies renouvelables

Pompe à chaleur air-eau ou air-eau

La pompe à chaleur eau/eau est un système de chauffage qui utilise la géothermie : elle capte la chaleur contenue dans les sols situés à proximité de votre habitation, pour la restituer dans vos radiateurs basse températures ou votre plancher chauffant par un circuit d’eau à l’intérieur. En hiver, la température du sol ne diminue que faiblement par rapport à l’air, ce qui permet une récupération optimale de la chaleur.
La pompe à chaleur air/eau utilise les calories contenues dans l’air ambiant pour chauffer l’eau d’un circuit de chauffage et alimenter les radiateurs et plancher chauffant.

Pompe à chaleur air-air

Les pompes à chaleur air/air n’ont qu’un rôle de chauffage : elles ne produisent pas d’eau chaude sanitaire. Pour cela, elles utilisent les calories contenues dans l’air extérieur pour les restituer, en pulsant de l’air chaud dans votre habitation. Certaines pompes à chaleur air/air sont capables de rafraichir le logement l’été, ce sont les pompes à chaleur air/air réversibles.

Le mono split ne réchauffe (ou ne rafraichi) qu’une seule pièce. Elle est constituée d’une unité extérieure (qui absorbe la chaleur de l’air extérieur) et d’une unité intérieure qui la restitue.
Le multi split est capable de traiter chaque pièce grâce à la liaison entre l’unité extérieure et plusieurs splits (unités intérieures).

Appareil indépendant de chauffage au bois

On classe tout système de chauffage fonctionnant à l’énergie bois, et ce, sous ses différentes formes (granulés, pellets, bûches, bois) sous le terme « d’appareil indépendant de chauffage au bois ». Cela correspond ainsi aux poêles à bois, aux foyers fermés, aux cheminés avec insert, ainsi qu’aux cuisinières utilisées comme mode de chauffage.
Grâce au développement de cette source de chaleur et aux progrès techniques, les appareils proposés aujourd’hui sont bien plus simples d’utilisation, plus efficaces du point de vue énergétique et plus fiables que dans le passé.

L’ADEME estime à une maison individuelle sur deux, soit six millions, le nombre de résidences principales en France utilisant le bois, sous ses différentes formes comme une source de chauffage, accessoire ou principale.
Attention : ne pas confondre ce type d’appareil avec la chaudière biomasse individuelle. Cette dernière utilise également du bois pour fonctionner mais elle est raccordée au système de chauffage, ce qui lui permet de chauffer de façon uniforme les pièces de la maison.

Chaudière biomasse individuelle

La chaudière biomasse est un système de chauffage alimenté par des combustibles naturels : granulés, pellets, bûches.

Grâce aux radiateurs auxquels elle est raccordée, la chaudière biomasse chauffe toute la maison dans laquelle elle est installée.

Ce chauffage très efficace avec peu d’émissions de CO2 peut être alimenté soit automatiquement par un système de silo par exemple, soit manuellement de la même façon qu’un poêle à bois.

Je simule ma primeJe m'inscris

Chauffage et eau-chaude

CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE INDIVIDUEL À ACCUMULATION

Le chauffe-eau thermodynamique à accumulation consiste à coupler un ballon d’eau chaude et une pompe à chaleur. La PAC permet, selon la technologie utilisée, de capter la chaleur présente dans les différentes sources naturelles, telles que l’air, l’eau ou le sol.
Cette chaleur est utilisée pour chauffer l’eau contenue dans le ballon d’eau chaude et ainsi la transformer en Eau Chaude Sanitaire (ECS). Une résistance électrique d’appoint intégrée au ballon permet de prendre le relais automatiquement si l’apport de la pompe à chaleur ne suffit plus, en cas de grand froid ou d’un besoin d’eau chaude exceptionnel.

Vous pouvez installer un chauffe-eau thermodynamique dans votre garage, cave, buanderie, ou toute pièce disposant d’un espace libre suffisant.
Dans la grande majorité des cas, les pompes à chaleur raccordées sont dites aérothermique, c’est-à-dire qu’elles puisent la chaleur dans l’air. Il existe aussi des installations moins répandues avec des pompes à chaleur dites géothermique, qui puisent la chaleur dans le sol ou l’eau par l’intermédiaire d’un réseau de captage (capteurs, sondes ou forage d’eau).

A savoir : Le chauffe-eau thermodynamique peut être également raccordé au module d’extraction de la VMC (ventilation mécanique contrôlée), afin de récupérer la chaleur de l’air extrait de la salle de bains, des WC et de la cuisine.

Chaudière individuelle à haute performance énergétique

La chaudière individuelle à haute performance énergétique a une consommation de combustible plus faible que les autres, et ceci grâce à son système de récupération de l’énergie produite par la condensation de la vapeur des gaz de combustion. Cela permet également de réduire les émissions de CO2.
La technologie employée permet d’atteindre en conditions optimales des rendements supérieurs à 90% et donc d’abaisser votre consommation de 15 à 20% par rapport à une chaudière standard.

A savoir : Le raccordement de l’évacuation des produits de condensation au réseau d’eaux usées est nécessaire lors de l’installation.

Je simule ma primeJe m'inscris

Régulation et ventilation

Système de régulation par programmation d’intermittence

Un système de régulation par programmation d’intermittence permet de programmer à l’avance la température de votre logement selon différentes périodes. Cela évite de chauffer des locaux inoccupés.

Je simule ma primeJe m'inscris